CHARGEMENT EN COURS, VEUILLEZ PATIENTER
 
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre de bas
     
74 Joueurs sur Ideo (4559 inscrits) : 42 humains 2369), 24 elfes 1424), 8 orcs 766) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V 3.6.5-1

Antara Qunaaj

Premiers pas.


Antara Qunaaj, fils unique d'un marchand respectable de Danor, nacquit lors du second cycle après le Fléau, quelques mois avant l'invasion de la ville par l'armée impériale. Il eut une enfance agréable, et malgré le système éducatif encore défaillant mis en place par le tout nouvel Empire, Antara reçut une bonne instruction via son père, lui même lettré.

Découverte et apprentissage.


N'étant cependant pas inspiré par le métier de marchant, et ce au grand désespoir de son père, le fils Qunaaj s'enrôla dans la légion. Sachant lire et écrire, il accéda très rapidement au rang d'officier.
Les quinze années qu'il passa alors à servir l'Empire lui firent découvrir la passion de sa vie : l'enchantement.

Antara Qunaaj avait en effet a sa charge un soldat ayant pour rôle d'enchanter les armes de son régiment afin de les rendre plus performantes. Curieux, l'officier appris donc la technique du poinconnage, suivit de celle du traçage, permettant a elles deux, si les deux taches étaient bien faîtes, d'enchanter un objet de façon sure.

L'ascenssion de l'enchanteur.


Le fils Qunaaj remis sa démission lors du trente-septième cycle après le Fléau, année du deuil de sa mère. Il se réinstalla a Danor avec son père, et travailla auprès de ce dernier en tant qu'enchanteur. Il prit vite de l'assurance, son nom finissant par se faire connaitre dans la ville...

Antara Qunaaj prenait plaisir a enchanter divers objets, de différentes formes, aimant a augmenter la complexité, la difficulté de son travail. Il partit a Dominia a l'age de quarante cycle et y installa sa boutique. Très vite demandé dans plusieurs institutions, il s'enrichit et son prestige augmenta.
Il rencontra plusieurs grands enchanteurs, ceux-ci lui accordant plus ou moins d'importance, mais se révélant plutôt amical dans l'ensemble, certains lui divulgant quelques conseils, d'autres lui apprenant comment améliorer sa technique.
Il progressa ainsi durant de nombreuses années, si bien qu'a partir du quarante-huitième cycle, il ne travailla plus que pour la Haute Noblesse kohrienne.

Sa plus grande oeuvre.


Ce fut lui qui fut choisit pour ériger la statue du hall d'Azathkohr située dans l'aile sud de la Bibliothèque Impériale kohrienne. Cette commande prestigieuse fut pour lui une consécration lui apportant richesses et succès.

Une année ne fut pas suffisante pour achever cette oeuvre. Et malgré le dur travail d'Antara, et de la collaboration qu'il reçut d'autres enchanteurs et de divers érudits,
l'enchantement demandé pour celle-ci faisait partit des Invariables. Les enchantements invariables, de loin les plus difficiles à effectuer, demandaient une maitrise absolue du domaine.

Le hall d'Azathkohr était déja terminé depuis plusieurs mois lorsqu'il livra la sculpture en vers la fin du cinquante-deuxième cycle, année de la mort de l'Empeureur Vizlorna.

La fin d'un artiste.


Cette oeuvre finie, Antara Qunaaj se retira du métier, et n'enchanta que pour son plaisir personnel.
Il meurt trois ans plus tard, lors du cinquante-cinquième cycle après le Fléau, ayant toujours répété que cela lui était égal que sa vie prenne fin, ayant laissé sa marque sur les terres d'Ideo.

Retour