CHARGEMENT EN COURS, VEUILLEZ PATIENTER
 
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre de bas
     
79 Joueurs sur Ideo (4552 inscrits) : 45 humains 2365), 24 elfes 1423), 10 orcs 764) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V 3.6.5-1

Evolution de la structure Klanique




Disparition de Guttrak

Lorsque vint la disparition de Guttrak, elle fut suivie presque aussitôt par l'éclatement de l'Union, chacun des 5 Klans majeurs s'arrogeant les droits qui jusqu'à maintenant avaient appartenus à Guttrak, méprisant souvent la voix des dieux.
Les Shamans gardèrent néanmoins un rôle crucial au niveau de la population non-Klanique. En effet, celle-ci, soudainement privée de chef, se retrouvait alors sans guide, ayant besoin d'une main pour les aider. Les Shamans furent cette main, permettant de gérer tout les conflits mineurs, les simples kamarads écoutant bien plus volontiers leurs voix que celle des chefs de Klan qui se partagèrent l'Union.
Nombreux furent les simples cultivateurs qui apprirent un jour qu'ils se trouvaient désormais sur les terres d'un Klan, eux qui pensaient jusqu'alors n'être que sur les terres de l'Union…

Le temps des troubles

Les temps qui suivirent furent sombres.
En l'absence d'autorité centrale pour les museler, nombreux furent les ambitieux qui tentèrent de fonder de nouveaux groupes, tandis que les Klans durcissaient leurs prérogatives. Ils se posaient désormais en maîtres quasi-absolus sur leurs territoires, n'apportant aucune attention ou presque aux non-Klaniques, voyant en l'appartenance à un Klan comme une marque de prestige qui n'avait pas lieu d'être.
Les frictions entre les Klans enflèrent, la guerre civile grondait, les Klans prêts à sacrifier 500 cycles d'efforts en un cycle d'ambition dévorante. Les groupuscules enflèrent, se multiplièrent, devenant aussi puissant et nombreux que certains Klan, un nouveau fut même créé lorsque les troupes de l'Union prirent la ville qui deviendrait Naz'Gar.
Les maraudeurs ressurgirent dans les campagnes, mettant la population civile à mal, comme si les orcs avaient décidé de s'autodétruire.

Le retour de Guttrak

Enfin, Guttrak revint, et ce fut un fabuleux espoir pour toute la population.
La plupart des groupes créés lors de son absence s'étant illustrés à la guerre, Guttrak officialisa leur existence, alors même qu'il n'aurait sans doute jamais permis leur émergence avant cela.Mais sentant que son temps était compté, et conscient du mal que son absence avait causé, il rétablit un Konseil des Klans, y mettant des règles claires, nommant des piliers qui ne parleraient non pas pour les Klans, mais bien pour l'Union dans son ensemble.

L'époque actuelle

Guttrak est reparti, laissant une Union sans doute plus faible qu'à sa mort, mais plus forte qu'à son retour.
Les kamarads ont enfin retrouvé un chef en la "personne" du Konseil, se pliant de bon gré à ses décisions, tant que l'appui des Shamans ne faiblit pas. Ils sont les bergers du troupeau…
Du temps des troubles, reste une légère méfiance envers les Klans, un sentiment de ras-le-bol des tensions existant entre les différents groupes. Lorsque les chefs aboient, le peuple gronde.
Mais surtout, se sont les nouvelles tentatives de groupuscules qui rencontrent le plus de réticences. Les villageois se rappellent les maraudes, les groupes venant se servir dans leurs réserves "pour leur bien", et les meilleures intentions du monde sont examinées dubitativement.
Le peuple à souffert du morcellement de l'Union de Havrebois et n'a pas envie de souffrir à nouveau. Guttrak a montré la Voie, les Shamans guident et le Konseil les protège.
Cela seul importe, désormais.

Retour