CHARGEMENT EN COURS, VEUILLEZ PATIENTER
 
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre de bas
     
79 Joueurs sur Ideo (4552 inscrits) : 45 humains 2365), 24 elfes 1423), 10 orcs 764) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V 3.6.5-1

Histoire de l'Union de Hâvrebois


Les terres libres



Là où aujourd'hui se dressent les villages fortifiés de l'Union de Hâvrebois, se trouvait auparavant une étendue de plaines sauvages où aucun être civilisé n'était installé. Ceci était dû au fait que les hommes occupaient le Nord des terres d'Ideo, et que la grande forêt séparait ces royaumes des plaines libres. Seuls quelques elfes avaient foulé ce sol fertile, sans s'y attarder. Au Sud des Terres Libres se trouvent des montagnes, dans lesquelles vivaient des tribus d'orcs..

En l'an 852, des Ithoriens traversèrent la grande forêt et commencèrent à fonder des colonies dans les terres libres. Comme il n'y avait dans ces plaines ni être civilisés, ni créatures hostiles, les communautés n'étaient pas armées, et consistaient pour la plupart en des regroupements de fermes.


Retour

L'arrivée des orcs



On ne sait par quelle raison cela se fit, mais un couple de grands dragons rouges, venu des plus profondes montagnes du Sud, s'installa près des clans orcs. Plusieurs orcs éclaireurs disparurent "mystérieusement", et on n'eut pas de mal à en identifier la cause. Plusieurs clans orcs tentèrent de lutter contre les dragons, lançant tous leurs guerriers à l'assaut de la tanière des deux reptiles. On chante aujourd'hui en la mémoire de ces clans disparus, entièrement décimés dans un carnage de feu. Paix à leurs cendres.

Les autres clans se rendirent à l'évidence : ils devaient quitter la région. Ils migrèrent vers le Nord, pour descendre dans les Terres Libres. Ils s'approprièrent des territoires, et recommencèrent à se faire la guerre comme à l'accoutumée. Nous sommes aux alentours de l'an 1000.

Mais arriva l'inévitable. Ils finirent par rencontrer les colonies ithoriennes. Les relations entre les orcs et les ithoriens furent pacifiques. Du moins jusqu'à ce qu'un orc ne fracasse le crâne d'un fermier qui refusait de lui échanger sa vache contre une "belle" hache d'orc. Les fermiers avoisinnants se réunirent et décidèrent que les orcs représentaient une menace. Il fut par la suite interdit aux orcs de pénétrer sur le territoire du village. Le lendemain matin, il ne restait plus que des cendres de ce village.

Peu à peu les communautés de fermiers tombèrent face à un ennemi plus que préparé à la guerre. Les orcs aimaient attaquer les villages de colons : c'était un sport drôlement plus facile que de se battre entre eux. Bientôt, tous les villages ithoriens furent détruits par la horde des orcs. Tous ? Non, car un petit village résistait encore et toujours à l'envahisseur... Notamment grâce à son drui... euh son prêtre, Panoramias, qui concoctait des potions de soins efficaces...

Pardon, je m'égare... Non, si le dernier village, du nom de Roquevar, résistait aux attaques des clans orcs, c'était surtout parce qu'une garnison des Paladins de Keldar s'y était installée avec quelques prêtres aux puissants pouvoirs magiques.

La réussite de Roquevar tient également à la mésentente des clans orcs. Lorsque deux clans orcs se rencontraient à proximité de Roquevar, ils convenaient d'attaquer les humains ensemble. Puis de discussion en discussion, ils en venaient inévitablement à se faire la guerre, s'affrontant entre eux sous les yeux médusés de la garnison de Roquevar. Il faut dire que l'honneur des clans orcs oblige à prouver aux autre clans sa supériorité, ce qui rend inévitable les affrontements dès que deux membres de clans différents se rencontrent.

C'est alors que survint Guttrak, le chef du clan d'Orgonar. Celui-ci avait pris la tête du clan en battant l'ancien chef en duel, avec une facilité déconcertante. Il était plus grand, plus fort et plus intelligent que ses congénères... Quelque chose en lui était étrange, beaucoup le soupçonnaient de n'avoir pas que du sang orc dans les veines.

Guttrak alla voir les chefs de guerre de chacun des autres clans, et les défia en duel chacun leur tour. Au cours de ces duels il fit preuve d'une force colosale, et même les plus puissants shamans ne trouvèrent d'où lui venait cette puissance.

Prenant la tête des clans les uns après les autres, il les unifia tous pour former une immense vague d'attaque sur Roquevar, qui fut rasé en une heure à peine, la bravoure des paladins faisant figure de faible résistance face à une marée d'orcs déchainés. Il faut dire que Guttrak savait mener ses troupes. Il leur promettait que, sous sa bannières, ils allaient former le plus grand et le plus puissant clan orc jamais fait.

Après la victoire de Roquevar, Guttrak proclama qu'il unissait tous les clans orcs pour former l'Union de Gor'Kaggar (appelée plus tard en langage humain par "Union de Hâvrebois"). Nous sommes en 1037, et l'Union de Hâvrebois vient de voir le jour, sous la bannière de Guttrak l'invincible.


Retour

L'installation des orcs



Petit à petit les orcs fondèrent des camps, qui devinrent villages puis villes. Guttrak avait fédéré tous les clans orcs (d'où le nom d'union), mais comme la guerre est chez eux un sport, ils continuèrent de se battre, si bien que les villes ressemblaient plus à des camps fortifiés qu'à des villages de campagne.

Les orcs découvrirent bien rapidement les limites naturelles de leur territoire. A l'Est et au Sud s'étendaient les montagnes d'où ils venaient : des chaînes de montagnes à perte de vue où l'on trouve dragons et... dragons. A l'Ouest et au Nord s'étendait la Grande Forêt, bien que plus tard l'apparition du Désert de la Séparation ait rasé des hectares de forêt à l'Ouest.

Pour construire leurs fortifications, ils commencèrent à déboiser la forêt, d'abord avec parcimonie, puis de plus en plus massivement...

Retour

La guerre avec les Elfes



L'inévitable se produisit. Les orcs ne sont déjà pas fort appréciés des elfes, mais lorsqu'ils se mettent en tête de déboiser la forêt, c'est une déclaration de guerre.

Les hostilités démarrèrent en 1082. Les batailles furent très courtes : les orcs apprirent bien rapidement à leurs dépens qu'aller affronter les Elfes dans leur forêt natale est suicidaire, et les elfes comprirent rapidement que se lancer à l'assaut des armées orques ne valait pas mieux.

Pendant plusieurs mois la situation n'évolua plus. Des raids orcs allaient couper des arbres et les ramenaient au camp fortifié avant l'arrivée des elfes. Ces derniers augmentèrent le nombre de leurs sentinelles. En vain : les orcs trouvaient toujours un endroit de forêt non défendu pour trouver du bois. Malgré cela plusieurs patrouilles succombaient à des embuscades elfes.

Las de ces escarmouches interminables, les elfes et les orcs finirent par conclure les Accords de Drogmar (du nom de la ville devant les remparts de laquelle ils furent ratifiés). Ces accords prévoyaient la fin de la guerre entre les orcs et les elfes. Ils prévoyaient également que les elfes étaient interdits de séjour dans les villes orques et ne pouvaient rester plus de deux jours dans les plaines des terres de Hâvrebois. De même, il étaient interdit aux orcs de mettre ne serait-ce qu'un seul pied dans la Grande Forêt, exception faite d'un chemin reliant Drogmar au royaume d'Ithoria.

Depuis ce temps, les orcs et les elfes sont officiellement en paix.

Retour

L'apport de Kohr



La rumeur que les orcs avaient fondé une nation dans les Terres Libres ne mit pas beaucoup de temps à se répandre. On trouva en Kohr plusieurs personnes pour aller risquer leur vie en Hâvrebois.

Au départ, un émissaire impérial fut envoyé trouver Guttrak, et conclut avec lui un pacte. L'affaire était simple. Hâvrebois devait assez régulièrement envoyer des conscrits orcs dans l'armée impériale, en échange de quoi des envoyés impériaux viendraient en Hâvrebois pour faire profiter aux orcs des avancées technologiques de Kohr.

Il y eut plusieurs séries d'échanges. Les choses se passèrent plus ou moins bien, dépendant du talent de diplomatie des impériaux et du sens de la discipline. Il se produisit des incidents des deux côtés.
A Hâvrebois, un ingénieur impérial s'était énervé sur un orc qui ne comprenait pas une technique d'agriculture. L'orc le prit mal, et l'ingénieur ne revint jamais en son pays d'origine.
Dans l'armée impériale, plusieurs orcs ne se soumettaient pas aux règles de discipline strictes imposées par les instructeurs.
Ces incidents arrivaient, mais pas assez fréquemment pour décourager les impériaux d'aller enseigner en Hâvrebois (car c'était très bien payé), ni pour décourager les orcs d'aller s'enroler dans l'armée impériale. Une dérogation autorisait ces derniers à délaisser la traditionnelle épée longue impériale pour garder leur grande hache.

Ce type d'échanges, bien que devenu fort rare, continue encore de nos jours.



Retour

L'époque actuelle



Aujourd'hui, les orcs sont bien établis et maîtres incontestés de ce qui s'appelait autrefois les Terres Libres. Les ingénieurs impériaux ont permis aux orcs d'apprendre, entre autres, l'agriculture développée, la fabrication de remparts résistants, et la production de pièces d'armures forgées avec des techniques avancées.
Forts de ce savoir, les Orcs se sont aujourd’hui désolidarisés de l’Empire, et sont désormais pleinement autonomes.

Le niveau technique de la civilisation orque a rattrapé celui des autres nations, du moins en partie. Les traditions orques restent de vigueur, et le niveau d'hygiène par exemple reste confiné au strict minimum.

Jusqu’en 1548, Guttrak, a régné sur son Union, avant de succomber sous les coups de géants venus du sud. Pendant environ un cycle, Gor’Kaggar a plus eu l’air d’une mosaïque de petites nations que d’une véritable Union : en effet, à la suite de la mort de leur Vhôn, les différents Klans décidèrent de prendre leur indépendance.
Après le départ massif des membres du Royaume d'Ithoria au milieu dy cycle 1548, la ville portuaire d'Angelune est récupérée par des Orcs, et devient rapidement la sixième ville de Gor'Kaggar: Naz'Gar.
Toutefois, il y a peu, Guttrak est temporairement revenu en Idéo pour se débarrasser des ombres qui troublaient son repos et pour redresser sa nation.
Aujourd’hui, Hâvrebois est de nouveau une Union, dirigée par un Conseil réunissant le chef des Shamans, de la justice et de la diplomatie, ainsi que tous les chefs de klans.

Retour

Chronologie récapitulative de l'histoire de Hâvrebois



852 : Fondation de la première colonie ithorienne dans les Terres Libres.
1000 (?) : Arrivée des orcs dans les Terres Libres. Début des hostilités avec les colons ithoriens.
1037 : Guttrak unit tous les orcs sous la bannière de Hâvrebois.
1082 : Début des hostilités entre les orcs et les elfes.
1085 : Accords de Dogmar.
1127 : Début des échanges Hâvrebois/Kohr.

Retour