CHARGEMENT EN COURS, VEUILLEZ PATIENTER
 
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre de bas
     
79 Joueurs sur Ideo (4552 inscrits) : 45 humains 2365), 24 elfes 1423), 10 orcs 764) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V 3.6.5-1

Histoire du Peuple Elfe


Les clans elfiques




Les Temps anciens



Autour de -9000 le Peuple Elfe vécut la pire catastrophe de toute son Histoire. Alors installé sur tout Ideo, un cataclysme dévasta les terres et ne laissa en vie que les elfes qui se trouvaient dans la Taurë. Cet événement fut nommé Egire. Esseulés, sans guides, beaucoup des survivants se regroupèrent dans les villes qui subsistaient : Camthalion, Elrohir et Orodreth. Les trois Clans ancestraux étaient nés.
Avec l’Egire, les Dieux elfes avaient disparus. Peu à peu, alors que les elfes s’installaient, certains réapparurent. Après Galmaniel, ce fut Elduniel, la Déesse de la Guerre, aussi appelée la Rouge à cette époque retirée. Ainsi naquit l’Âge de la Force. Cette ère fut la plus violente que le Peuple Elfe put observer.


Les trois Clans



La société elfe n’était plus ce qu’elle avait été. Elle était complètement exsangue. Les trois cités encore debout cristallisèrent ce nouvel Âge pour les elfes, focalisant trois mentalités bien distinctes.

Camthalion attira des elfes possédant une forte tradition de guerriers et forma ainsi le Clan que l’on nomma Hautelame. Les elfes y étaient bons dans l'art de la guerre, car les prêtres les avaient avertis qu'un jour, ils auraient à faire face à un ennemi commun à toutes les races, et que ce jour, on aurait besoin d'eux. Chaque membre du clan possédait une position dans une hiérarchie rigide, et l'entraînement était rude. Il fallait apprendre à manier aussi bien la lame courte que l'arc long composite.

Orodreth donna naissance au Clan des Brumes. Celui-ci était versé dans les arts esthétiques et musicaux, et ses membres étaient remarqués pour être naturellement agiles. Cela était dû à la configuration des habitations du Clan. En effet, le village était entièrement suspendu à la cime des grands arbres séculaires. Des ponts de lianes reliaient les habitations et les divers bâtiments. Autant dire que seul un elfe était capable d'évoluer avec aisance dans un tel environnement. Le Clan avait tracé des sentiers secrets dans toute la forêt, ces sentiers constituant en des passages d'arbre en arbre à plusieurs mètres au-dessus du sol, permettant de voyager très rapidement en toute sécurité. Selon les légendes, il reste encore de nombreux sentiers secrets oubliés aujourd'hui encore.

Enfin, à Elrohir, le Clan des Flammedargent se spécialisa dans l'art et l'étude de la magie. Tous les membres vouaient un culte particulier au Dieu Vélaniel, qui leur révélait, selon la légende, des secrets divins. Les membres ne transmettaient leurs secrets à personne qui n'appartenait pas au Clan. Les sept "patriarches" (appelés ainsi bien qu'il y ait trois femmes parmi ces sept) qui dirigeaient le Clan possédaient une étrange chevelure longue rouge vif. Il en était de même pour la pupille de leurs yeux.


La Naissance d’un Royaume



Le dernier des Dieux elfes à faire son retour fut Lorikiel. Il apporta avec lui une nouvelle vision de la société des immortels basée sur des Lois plutôt que sur la Force. Il désigna l’une de ses prêtresses, Enarsiel, pour présenter Son message à l’ensemble d’Eldalië. Après un duel qui est resté ancré dans les mémoires comme la Révélation d’Enarsiel, face au Grand Prêtre d’Elduniel de l’époque, le Peuple Elfe entra dans un nouvel Âge, l’Âge de la Loi.

Rapidement, ce nouveau modèle attira une nouvelle hiérarchie, non plus gérée par la force mais par d’autres principes. Le besoin d’une autorité suprême au sein des elfes se fit sentir. C’est alors que l’on se tourna vers le légendaire Lómion, un elfe des plus modestes. Il fut choisi comme premier Roi du Peuple Elfe. C’est ainsi qu’était né le Royaume Elfe, plus ancien royaume des terres d’Ideo. La société elfe prit alors un nouveau visage et commença à penser à autre chose que sa survie.


La disparition du clan Flammedargent



Un matin, un envoyé du Clan des Brumes revint du Clan Flammedargent et annonça une nouvelle qui bouleversa l'Histoire elfique : le Clan Flammedargent avait disparu ! Il ne restait que des habitations vides, des vêtements à terre... Comme s'ils s'étaient dématérialisés.

Un Grand Conseil fut réuni. Nul ne sait ce qui s'y fut dit précisément, mais on raconte que quelque chose de terrible s'est produit chez les Dieux. Seul le Grand Prêtre d'Ulmidiel connaît la vérité à ce sujet. Un tiers du peuple elfe venait de disparaître à tout jamais, et nul ne sait officiellement ce qui leur est arrivé.

Le Grand Prêtre d'Ulmidiel annonça que les membres des Flammedargent avaient été trop avides de savoir en matière de magie et avaient touché à des secrets qui auraient dû rester du domaine des Dieux. Mais chacun savait que l'affaire était en réalité bien plus complexe que cela...





L'alliance avec les humains et le pacte



Une armée de morts-vivants survint hors des marécages, et attaqua tout être vivant sur son passage. Les morts-vivants prirent le contrôle du Nord-ouest d'Ideo, excepté de la ville de Dominia, première ville humaine fortifiée à avoir vu le jour. Le Fléau s'étendait sur les terres d'Ideo comme la peste, et une armée titanesque assiégeait les portes de Dominia, affamant la population. On appela les plaines de la désolation la région contrôlée par les morts-vivants.

Un émissaire humain fut dépêché à Ranewën. La reine elfe Serindë Alàwënias Llewallys écouta les propos de l'émissaire, et réunit un Grand Conseil. L'humain implorait le peuple elfe de livrer bataille aux morts-vivants, avant qu'il ne soit trop tard. Les elfes, quant à eux, étaient divisés. Certains estimaient que les morts-vivants n'arriveraient jamais à les vaincre dans la Grande Forêt, et que se risquer au-dehors de leur rempart naturel relevait du suicide. D'autres pensaient que leur seule chance de vaincre la menace consistait en une alliance temporaire avec les humains, et qu'ils n'avaient pas d'autre choix que de s'allier avec le "peuple inférieur".

Après trois jours de débats et vote du conseil, à cinq voix contre deux, on choisit de lever la plus grande armée elfique jamais rassemblée. Le commandement de cette armée fut donné à Lessien Melwasúl, un elfe du clan Hautelame atypique. Celui-ci avait en effet étudié la stratégie chez les humains. Les troupes se mirent alors en marche vers le Nord-Ouest.

Les archers elfes usèrent de leurs arcs et décochèrent des milliers de flèches vers les morts-vivants. Cela fut relativement inefficace, car les flèches n'endommageaient que peu les squelettes. Lessien regretta la disparition du clan de Flammedargent... Tant bien que mal, il mit à profit ses talents de stratège pour contrebalancer son infériorité numérique. L'armée elfe était rapide et mobile, mais cela ne semblait pas suffire.

Soudain, on aperçut une vive lumière blanche au centre de la bataille, puis l'armée mort-vivante tomba en morceaux sur le sol. La bataille était terminée. On ne sut jamais réellement ce qui s'était passé. En tout cas Ithoria affirme que ce sont les paladins de Keldar qui ont apporté la victoire à l'Alliance.

Après cette bataille, Lessien et Dujûn se lièrent par un pacte, qui, au-delà de leur mort, devrait lier leurs deux peuples : ils jurèrent que, si la menace mort-vivante venait à réapparaître en Ideo, les peuples elfique et humain reformeraient l'Alliance pour à nouveau défendre Ideo contre le Fléau.

L'occasion de reformer l'Alliance ne s'est encore jamais représentée.


La disparition des clans



En l'an 472, le Conseil fut réuni une nouvelle fois, pour décider cette fois-ci de l'avenir des clans. Il fut décidé dans un assez large consensus que le peuple elfe ne devait pas être divisé, et les clans faisaient obstacle à l'image d'un peuple uni. Ce fut le premier conseil où l'on parla de relations extérieures.

Sans pour autant s'ouvrir à l'étranger, la nation elfe se fut soucieuse de son image et de sa représentation de par le monde. La séparation en clans fut abolie et l'on fit de Ranewën la capitale du royaume elfique. On détourna le fleuve pour y implanter un système de canaux qui donnait à la ville un charme certain. De nombreux ponts enjambent désormais des canaux passant par des tunnels souterrains et ressortant au milieu des magnifiques jardins de la cité.


L'époque actuelle



A partir de 1547, les événements venant bouleverser le Peuple Elfe ont augmenté en fréquence. Ce royaume qui avait vu neuf rois et reines en un peu plus de dix millénaires, vit sa tête changer par trois fois en près de dix cycles pour enfin asseoir le héros du Fléau, Lessien Melwasúl à sa tête.
Eldalië a vu le retour de Velaniel, le Dieu de la Magie, et est maintenant guidée par un Panthéon de six Dieux. Ce sont eux qui agencent le fonctionnement de toute la société qui est maintenant divisé en trois branches. Le Clan de l’Ombre s’occupe de l’ambassade, de la recherche de savoirs et de leur diffusion. Le Clan de la Tempête est l’armée du Peuple Elfe, la défendant aussi bien par les armes que par la magie. Enfin, le clan du Vent a pour prérogative la préservation des arts d’Eldalië et de la Nature de la Taurë.
Ce changement de société a été envoyé par Ulmidiel a son Grand Prêtre, marquant ainsi l’entrée du Peuple Elfe dans un nouvel Âge, l’Âge du Savoir.


Chronologie récapitulative des elfes



-9000 (?) : L’Egire, seuls les elfes de la Taurë survivent au cataclisme, Âge de la Force
-5400 : Révélation d’Enarsiel, Âge de la Loi
-5300 : Règne de Lómion, premier Roi elfe et son assassinat
-1000 (?) : Disparition du clan de Flammedargent
0 : Guerre contre le Fléau et alliance avec les humains
472 : Disparition des clans
1547 : Apparition des Livres Magiques, Epoque actuelle
1555 : Révélation de Valandil Ar-Feiniel, Âge du Savoir


Retour