CHARGEMENT EN COURS, VEUILLEZ PATIENTER
 
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre de bas
     
78 Joueurs sur Ideo (4552 inscrits) : 45 humains 2365), 23 elfes 1423), 10 orcs 764) | 1 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V 3.6.5-1

Religion du Peuple Elfe


Généralités



La religion est très présente chez les elfes. Depuis de nombreuses générations les elfes vénèrent tous leurs dieux, appelés Valar, régulièrement et ceux-ci semblent leur rendre puisqu’ils accordent leurs dons à leurs fidèles.

Les elfes vivent dans l’amour de leurs dieux, ils se dévouent corps et âme à leurs divinités. Ces dernières leur ont d’ailleurs parfois fait connaître leur courroux et désormais ils savent qu’il ne faut pas provoquer la colère des dieux. Le Quendëtar (roi) et/ou la Tarìedhel (reine) sont les chefs spirituels de la Nation elfe, ce qui lui confère le titre de théocratie.

Depuis l’Égire, les Elfes ont une crainte maladive d’une réitération de ce cataclysme, qui pourrait s’avérer plus catastrophique encore. C’est une des raisons pour lesquelles ils suivent l’enseignement des Valar avec autant d’attention. On peut comparer cette peur à celle qu’ont les Humains face à la Mort. Cette crainte révérencielle s’accompagne d’un profond dévouement et d’une profonde humilité vis-à-vis des Valar. Ils les perçoivent comme les bienfaiteurs du Peuple Elfe, puisqu’ils ont remis le Royaume dans le droit chemin avant sa perte. Les Elfes sont donc reconnaissants aux Valar de leur avoir montré la voie et ne veulent plus s’en détourner comme par le passé. Les Elfes se perçoivent comme fautifs vis-à-vis de ce qu’ils ont pu faire par le passé et se considèrent comme redevables pour l’éternité à leurs dieux.

Les Dogmes des différents Dieux ont évolué avec le temps, la mentalité des Dieux changeant, comme celle des créatures d’IDEO, c’est pourquoi un dogme ancien n’est pas en contradiction avec le nouveau, il s’agit simplement d’une autre face du Dieu. Ce qui caractérise la religion au Peuple Elfe, c’est justement cette multiplicité des facettes des dieux et des conceptions de la vie, qui rend la Vie Elfe riche et complexe.

Les Grands Prêtres



Les Grands Prêtres, que l'on appelle également Voix, sont désignés par les Valar. La manière change parfois, mais lorsqu’un Vala veut nommer un Grand Prêtre, un miracle se produit, ne laissant aucun doute quant à la volonté du Dieu. En cas de remplacement, l’ancien Grand Prêtre s’écarte de lui-même au profit du nouveau. Nul n’a jamais compris quand et pourquoi un Dieu intervenait : les miracles se produisent parfois dans des moments critiques, mais parfois aussi dans des moments calmes, sans besoin apparent de changer de Voix.

De cette nomination divine, les Grands Prêtres en tirent une autorité maximum. Ils sont les voix des Dieux sur les Terres d’IDEO, ainsi chaque parole qu’ils prononcent est la parole du Dieu. Pour eux il n’existe pas de distinction entre l’elfe et la fonction de Grand Prêtre, ils officient à tout moment en tant que représentant des dieux. Toutefois, personne ne connait la relation exacte qui unit un Grand Prêtre au Vala qu'il représente. Les contredire est mal perçu, mais le dialogue est toujours ouvert et même favorisé. Les Grands Prêtres nomment un représentant qui siège au Grand Conseil et qui prend part à toutes les grandes décisions concernant le Peuple Elfe.

La pratique de la Religion



Le but des Cultes est d’enseigner les dogmes aux quendi, ainsi que de les faire respecter.
De plus, chaque Culte se doit d'apporter au peuple de la Grande Foret les connaissances et les savoir-faire que son Dieu lui a donné, que ce soit les armes, la magie, les métiers, ou tout autres compétences. Le Culte est en fait une sorte d'école de la vie. Les Cultes forment les jeunes elfons, mais aussi tous les quendi qui désirent, à un moment ou un autre, se rapprocher de leur Dieu.

Selon la foi qu’ils vouent aux Valar, les elfes sont distingués en plusieurs catégories :
- Les non-croyants et les blasphémateurs : ceux-là ne font pas de vieux os au Peuple elfe. Ils sont promptement jugés et expulsés de la Grande Forêt.
- Les hérétiques : ces elfes ont une vision faussée des Valar. Le plus souvent, ils deviennent pénitents et, de là, soit reviennent dans la société, soit n’arrivent pas à retrouver une vision juste des dieux et sont chassés de la Taurë.
- Les croyants non pratiquants (profanes d'un Vala) : ils sont tolérés en Taurë mais très mal vus. Les Valar ne leur accordent pas leurs dons.
- Les fidèles : ils constituent une grande partie d’Eldalië. Ce sont les quendi qui vénèrent le Panthéon mais qui ne vouent pas leur activité principale au service d’un Culte.
- Les prêtres : ces quendi ont voué leur vie au service d’un Vala en particulier. Malgré tout, ils vénèrent toujours le panthéon entier.

La religion à l'étranger



Les Dieux humains et Orcs ne sont pas considérés par les elfes. Il existe différentes conceptions à leur sujet. Pour certains, ces divinités étrangères sont des visions déformées des Valar. Pour d'autres, elles n'existent tout simplement pas.
Quoi qu'il en soit, aux yeux du Peuple Elfe, seuls les Dieux elfes comptent.

Il existe dans les autres Royaumes, notamment à Kohr, des évêques. Ceux-ci ne reçoivent pas l’essence du Dieu (s’ils le prétendaient ils ne diraient que mensonges) et ne sont que le relais du pouvoir de l’autorité temporelle qui régit le Royaume (l’Empereur pour Kohr). En effet il faut bien que ce dernier administre le Clergé, comme il administre l’armée.

Les évêques, équivalents étrangers des grands prêtres, n’ont donc pas cette nature divine qui caractérise les Grands Prêtres Elfes, leurs décisions n’ont donc pas à être exécutées au Peuple Elfe Elfe. Le Peuple Elfe n'intervient pas auprès de ces cultes qui sont donc considérés comme indépendants et n'ayant rien à voir avec la Taurë et Eldalië.

Mais l'existence de ces évêques et plus généralement de fidèles des Valar en dehors des frontières d'Eldalië montrent que la volonté des Valar est bien plus complexe que ne l'imaginent les elfes du Peuple Elfe.

Par ailleurs, les elfes n'ont aucune ambition quant à l'expansion de leurs croyances en dehors du Domaine. Ils ne chercheront pas à aller convertir des croyants en une autre religion ou des mages en dehors de la Forêt Elfique ni à s'établir dans des villes extérieures.


Retour