CHARGEMENT EN COURS, VEUILLEZ PATIENTER
 
Boite à message : bas
Boite à message : vide Boite à message : image
Encore 0 msg
 
 
Confirmation : ombre de bas
     
94 Joueurs sur Ideo (4558 inscrits) : 54 humains 2368), 29 elfes 1424), 11 orcs 766) | 6 joueurs connectés | Liste des joueurs | IDEO V 3.6.5-1

Angelune

Ville renommée Naz'Gar après l'occupation orc

Si vous empruntez le chemin qui part du nord ouest de Kival, vous traverserez les landes Ithoriennes inhospitalières et peu peuplées, mais néanmoins remplie d’un charme certain.
Au bout de ce chemin, se trouve la ville d’Angelune « port d’Ithoria ». Il s’agit de l’unique ville du littoral à l’est du grand marais.
La cité est protégée par de magnifiques murs en pierre blanche du pays, construits des centaines de cycles de cela pour se défendre contre les raids de pirates. Lorsque ces murs réverbèrent la lumière du soleil couchant de la mer des sirènes, la ville semble s’illuminer d’un halo du plus bel effet.
Si vous suivez la route, vous entrerez par la porte Est, qui donne sur la grande rue, unique artère principale. Vous y verrez alors les magnifiques façades des maisons de style Ithorien, Ce sont les maisons des commerçants et armateurs qui prospèrent à Angelune grâce à l’importation de produits rares de la mer ou de lointaines nations d’outre mer. Ces maisons sont en pierre, mais leur façade est garnie de bois sculpté et décoré. En effet, le bois étant rare dans la région, en posséder est un signe de richesse… Cependant, la grande rue est aussi le lieu où l’on trouve les artisans, forgerons, boulangers et autres s’affairent dans leurs boutiques respectives, tandis que le tavernier sert une tournée de la boisson régionale : un alcool d’algues très fort, aux pêcheurs revenant de la pêche. Ainsi, toute cette activité donne à la grande rue un certain charme. Le visiteur soucieux de trouver le gîte, la ville ne possédant pas de taverne où loger, décidera d’emprunter l’une des multiples ruelles escarpées croisant la grande rue. S’il choisit d’aller au nord, vers la mer, il traversera des pâtés de maison en pierre étagés au grès de la pente, où une famille l’hébergera pour 1 ou 2 keldors. En continuant à descendre, il débouchera sur le port, l’âme d’Angelune. De nombreux bateaux y sont amarrés, des barques de pêche aux navires de la flotte Ithorienne, en passant par les superbes voiliers marchands, de retour de voyages extraordinaires dans des pays que l’on ne saurait imaginer.
Le port est aussi le cadre du marché aux poisson quotidien, où des négociants de tout le royaume viennent acheter aux pécheurs le fruit de leur travail, le tout dans un tumulte extraordinaire. On y trouvera principalement des dorions, un poisson très abondant dans la mer des sirènes.
Le visiteur ne supportant pas la foule sera tenté d’emprunter la promenade le long du quai, où il pourra s’arrêter un moment et prendre le temps d’admirer la mer et le temple à sa gauche, orgueilleux sur sa presque île. Ce temple est la fierté des habitants d’Angelune, et les nombreux marins qui en font partie ne manquent jamais d’aller prier Keldar avant de prendre la mer. Le soir tombant, si la fatigue n’afflige pas notre visiteur, la rumeur de la fête le mènera forcément de nouveau au port, où la population à l’habitude de se réunir pour danser jouer de la musique, raconter des histoire, boire et….manger ! Partout on sent des odeurs de poissons grillés de toute sorte, de fruits de mer, ou encore de petits animaux savoureux vivant dans les landes. Personne ne saurait résister à une telle tentation après une dure journée de labeur, l’air frais de la mer contribuant à provoquer un appétit féroce. Après avoir pris part à la fête, notre visiteur exténué mais comblé ira se coucher pour n’être réveillé que tard dans la matinée par le soleil pointant de derrière les montagnes.

Rédigé par Seskahn, le Joriol 15 Volganor du 1548ème cycle

************************************************************************************************************

Angelune est une ville à taille humaine...

Vous pourrez vous y reposez face à la mer ou vous y amusez (dans nos chers marais maudits...Une attraction réputée mais dangereuse!)

Cette ville vous offre une grande diversité de paysages, de senteurs et de saveurs...Si vous voulez de l'Authenticité, n'hésitez pas à venir nous rejoindre!

Notre Saint Port est l'endroit idéal pour prendre du repos après les longues et périlleuses quêtes du monde d'Idéo...

Après de nombreux cycles d'éloignement de ma ville natale, je suis heureux aujourd'hui de m'y reposer et de redécouvrir les ruelles étroites, les petites tavernes et les sourires francs et sincères des humbles mais rustiques habitants d'Angelune...

Si vous voulez vous aguerrir, je ne peux que vous conseiller de venir vous perdre dans notre belle cité. En effet, la dureté du climat et l'hostilité des régions environnantes font d' Angelune, un havre de paix débordant de chaleur et d'empathie...

Bienvenue à Angelune...

Rédigé par Philipidés, le Dolink 9 Logalios du 1548ème cycle

Retour